Retour

Riz Arborio

Nature

Le riz Arborio est le riz italien le plus typique et répandu.
Ses grains sont les plus gros de tous les riz cultivés en Italie. Leur taille est idéale car ils sont bien résistant à la cuisson. C’est parfait pour le risotto.
« Le processus de décorticage à la pierre et la sélection méticuleuse des grains permette l’appellation « qualité Extra Groupe Long A ». C’est l’appellation la plus prestigieuse des riz italiens.

La préparation d’un risotto suit des règles bien précises :
- Le riz (non lavé) doit être blondi dans un corps gras (huile d’olive ou beurre).
- La cuisson doit être lente en ajoutant le bouillon progressivement et sans cesser de remuer jusqu’à ce que le riz soit al dente.
- Dernière étape : le crémage. En fin de cuisson avec du beurre, de la crème ou du parmesan.
- Au final, le riz doit être crémeux et bien mélangé aux autres ingrédients. En Italie, le risotto ne se réchauffe pas !!!
500 Grammes
5,90 €
Sac en toile 500 g
- +

Disponibilité : En stock

Disponibilité : En stock

5,90 €
En savoir +

Informations complémentaires

Ingrédients 100 % riz Arborio
Dluo 24 mois
Prix au kilo\litre 11.8 €
Type de contenance Sac en toile 500 g
Code produit 31500
Pays d'origine Italie
Condition de conservation A conserver dans un endroit sec à l'abri de la lumière.
Conseils d'utilisation : La préparation d’un risotto suit des règles bien précises : - Le riz (non lavé) doit être blondi dans un corps gras (huile d’olive ou beurre). - La cuisson doit être lente en ajoutant le bouillon progressivement et sans cesser de remuer jusqu’à ce que le riz soit al dente. - Dernière étape : le crémage. En fin de cuisson avec du beurre, de la crème ou du parmesan. - Au final, le riz doit être crémeux et bien mélangé aux autres ingrédients. En Italie, le risotto ne se réchauffe pas !!!
Histoire et culture : L’Abbaye de Lucedio fut fondée en 1123 par les Moines Cisterciens sur les terres que le marquis Ranieri di Monferrato leur avait offert. Après avoir bonifié les terrains il furent les premiers, au XV° siècle, à introduire la cultivation du riz en Italie. Toujours plus florissante d'un point de vue économique et stratégique, Lucedio, grâce à sa situation le long de la route des Francs « Via Francigena », fut cause de querelles entre les maisons dynastiques italiennes. D'abord sous les Gonzague puis sous les Savoie, l'Abbaye devint propriété de Napoléon au début du XIXéme. Elle passa ensuite au marquis Giovanni Gozani di San Giorgio, ancêtre de l'actuelle propriétaire, la comtesse Rosetta Clara Cavalli d'Olivola Salvadori di Wiesenhoff.
Avis
Top